Histo

C'est entre 1880 et 1885 qu'apparait sous la direction de M. Gouin, instituteur, l'Union Musicale d'Epieds en Beauce. En 1886, la municipalité s'investit avec une subvention de 24 francs pour l'acquisition d'instruments de musique. En 1891, les habitants offrent une bannière à la fanfare, qui poursuivra ses activités jusqu'à la Grande Guerre. En 1920, après le conflit, le curé de la paroisse Joseph Dutertre remet la musique sur pied avec le boulanger Abel Joisneau comme chef. Robert Chardon, fils de Léon Chardon chef avant la guerre et ancien musicien du premier Zouave à Alger, lui succède plus d'un quart de siècle. Durant l'occupation allemande, la musique reprend occasionnellement ses activités pour les kermesses au profit des prisonniers.

Originaire de Huisseau sur Mauves, Maurice Poulin prendra sa succession en 1954, puis laissera sa place en 1973 à Francis Chereau. Disparu trop tôt, il réorganisera néanmoins les cours de musique et obtiendra la première tenue de la société. Lui succède Serge Fever, instituteur à Villamblain et encore dans nos rangs aujourd'hui.

Après une année tumultueuse, l'Union Musicale d'Epieds repart en septembre 1980, sous l'impulsion des deux membres du bureau restants, Claude Lemaitre et Robert Bauné; le président étant le Docteur Xavier Gillot. La décision est prise d'engager un chef rémunéré, Michel Massot. Agé de 23 ans, le jeune trompettiste est repéré à la musique de la 2ème région aérienne de Chartres. En 1983 et après 3 ans de direction, le musicien confirmé donne sa démission, lassé par les 130 km d'allers-retours à effectuer à chaque répétition. Il est remplacé par Jean-François Richomme, un habitant de Coinces et musicien de deux harmonies voisines (Ouzouer le Marché et Patay). Il restera 7 ans à la direction de l'orchestre, présidé par Etienne Bonneville et composé d'une quarantaine de musiciens.

En juillet 1990, J-F Richomme décide de passer la baguette à Philippe Bauné, nommé 2 ans auparavant sous-directeur. Agé de 23 ans, le tromboniste est fraichement muni de sa première médaille au Conservatoire d'Orléans. Il est également membre du Brass Band du Val de Loire, sans compter sa place au conseil de l'administration de l'UDESMA.

 

Chrono__________________________________________________________________________________

  • 1880/85-1893 : M. Gouin
  • 1893-1903 : Lucien Barault
  • 1903-1911 : M. Mulard
  • 1911-1914 : Léon Chardon
  • 1920-1928 : Abel Joisneau
  • 1928-1954 : Robert Chardon
  • 1954-1973 : Maurice Poulin
  • 1973-1978 : Francis Chereau
  • 1979-1980 : Serge Fever
  • 1980-1983 : Michel Massot
  • 1983-1990 : Jean-François Richomme
  • 1990-2010 : Philippe Bauné
  • Depuis 2011 : équipe de direction :
    Mathieu Richomme / Marie Faucheux-Picard / Michaël Tillay / Tiphaine Lagnon / Emilie Dernoncourt

 

archive

Ecolehistorique

Une étape est franchie en 1994 avec la création de l'école de musique d'Epieds. Elle fonctionne avec le soutien financier des parents d'élèves, de la mairie et du Conseil Général du Loiret, sur le mode associatif. Gérée par le bureau de l'Union Musicale et sous la responsabilité de Philippe Bauné, l'école ne dispense que des cours d'instruments d'harmonie. Cette dernière devenait impérative pour la survie de l'Union Musicale à moyen et à long terme. En effet, elle a permis de renflouer jusqu'à nos jours les rangs de l'harmonie, car chaque élève se doit d'intégrer l'orchestre après 3 années de cours. L'école de musique et sa formation ont également ouvert aux plus motivés les portes du Conservatoire de Musique d'Orléans.

En parallèle de la formation donnée par l'école, et depuis 1998, trois à huit élèves participent annuellement au stage de l'Orchestre Départemental Junior organisé par l'UDESMA 45. Il donne l'opportunité de peaufiner le jeu d'ensemble dans une harmonie junior, encadrée par des professionnels.
En 1999, Benoit Faucheux reprend la direction de l'école de musique. Quelques années plus tard sous son impulsion sera créée la classe d'éveil musical, initiant les plus jeunes aux prémisses de la musique.

 

Chorales


Depuis décembre 1996, l'Union Musicale organise son concert de Noël avec un ensemble musical. Invité pour assurer la deuxième partie de la prestation de fin d'année, l'ensemble permet de faire connaitre divers types de formations musicales comme la chorale. Ainsi, l'harmonie d'Epieds a accueilli bon nombre de chanteurs à commencer par La Pavane de Saint Péravy la Colombe, mais aussi Les Mots Chantants d'Ouzouer le Marché; sans oublier le Brass Band Val de Loire et les Petits Chanteurs de Sainte-Croix.

 

Jumelage

En 2003, l'orchestre renouvelle les concert jumelés avec d'autres harmonies de la région, comme avec Mareau aux Près, Ingré, Fleury les Aubrais, Gidy, Cravant, Patay, Artenay, Donnery, Ouzouer le Marché, La Chapelle Saint Mesmin, Ormes ou la Musique Municipale d'Orléans en 2005, pour ne citer qu'elles...

 

Directionhistorique

 En 2003, Philippe Bauné décide de partager la direction musicale avec plusieurs jeunes musiciens issus de l'école de musique.
Alexandre Dernoncourt, Marie Faucheux, Charline Bonneville, Emilie Dernoncourt, Emilie Leblanc et Mathieu Richomme se sont ainsi succédés jusqu'en 2010. Les chefs apprentis ont ainsi mis sur pied les programmes de ces quelques années sous la tutelle de Philippe. Précisons qu'avant d'intégrer l'harmonie d'Epieds, ces futurs chefs sont passés par l'étape Orchestre Junior. Cet ensemble musical est intégré au cursus d'un élève de l'école et constitue une transition avant de devenir membre de l'harmonie.

Côté présidence... Après le décès d'Etienne Bonneville, Claude Lemaitre pris le relais. En 2007, ce dernier décide de prendre du recul. Yves Faucheux le remplace quelques années puis cède sa place en 2009 à notre actuel président, Christian Bonneville.

Fin décembre 2010, Philippe Bauné décide de déposer la baguette après 20 ans de bons et loyaux services... A l'occasion de son départ, le rendez-vous de Noël se transforme en concert de Jubilé, réunissant près de 65 musiciens. La prestation s'est composée des morceaux joués tout au long de ces vingt années de direction et qui ont marqué les esprits, comme Casta Diva, la Valse des Fleurs, ou encore Rabbi Jacob.
La relève a été prise, dès le 1er janvier 2011, par un binôme composé de Marie Faucheux-Picard et Mathieu Richomme.
Ils sont par la suite rejoint pas un troisième chef en 2012, Michaël Tillay, et 
Tiphaine Lagnon en 2016.
Sarah Merlo a pris la baguette pour la saison 2013/2014.

Date de dernière mise à jour : 02/06/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×